Poutre IPN

7 Conseils pour bien préparer vos travaux & éviter la galère des chantiers

Défauts, vices, délais non respectés, surfacturations … Rapidement, les travaux peuvent se transformer en véritable galère. Mais ce n’est pas une fatalité. Ce check-list vous aidera à aborder l’étape du chantier avec sérénité et vous donnera les clés pour éviter les problèmes.

1- Faites appel à des professionnels reconnus

Maçon, peintre, électricien … trouver la perle rare parmi la kyrielle d’artisans peut relever du parcours du combattant. Là encore, n’hésitez pas à demander conseil à votre entourage et à vos amis. S’ils ont fait des travaux similaires ils pourront vous recommander les bons artisans.

Sur quels critères choisir son artisan ? La renommée et l’expertise doivent être les premiers critères de sélection, bien avant le prix. Il s’agira alors de surfer sur le site Internet du professionnel en quête de témoignages d’anciens clients et d’éventuelles certifications.

Les Qualifications RGE

Certains professionnels bénéficient en effet de labels du type Qualibat (www.qualibat.com), qui s’adresse à toutes les entreprises du bâtiment, ou Qualifelec (www.qualifelec.fr), délivré aux entreprises ayant démontré leurs compétences en matière d’installations électriques, de solaire photovoltaïque ou encore de pompe à chaleur. La certification Quali’eau est, elle, réservée aux entreprises de plomberie et de chauffage. Enfin, vérifier le sérieux et la solidité financière de l’artisan.

   Sur Prix-Travaux.net on vous met en relation avec des Entreprises Qualifiés / Vérifiés

Soyez curieux

Une fois cette première sélection opérée, la rencontre sera l’autre étape décisive. N’hésitez pas à multiplier les questions et à vous montrer curieux avant d’arrêter votre choix.

Pour vous aider

Vous vous sentez perdus ? La Confédération de l’artisanat des petites entreprises du bâtiment (www.capeb.fr) est là pour vous aider.

Le site de l’Agence Qualité Construction (http://www.qualiteconstruction.com) vous donnera le détail des signes de qualité dans le bâtiment.

2- Solliciter les services d’un Maître d’oeuvre

Comment s’assurer de la conformité des travaux en termes de qualité et de technicité ? Que les délais seront tenus ? Comment se rendre disponible pour les visites de chantier ? La réponse est simple : faire appel à un maître d’œuvre. Ce terme technique, spécifique du monde de la construction, désigne la personne ou l’entreprise en charge du chantier, de sa conception jusqu’à sa livraison.

Véritable chef d’orchestre, le maître d’œuvre s’occupe du suivi des travaux, coordonne les différents intervenants (peintres, maçons, plombiers, électriciens, etc.) et veille au respect du calendrier et de l’enveloppe financière tels que définis dans le devis. Il peut aussi, le cas échéant, prendre la défense du client et renégocier les devis à la baisse. Le maître d’œuvre peut être un architecte, un bureau d’études, un ingénieur ou encore un économiste de la construction.

Planification d'un chantier
Planification d’un chantier

S’il est possible de se passer des services d’un maître d’œuvre en cas de travaux peu complexes, dès qu’il s’agit d’agrandir, de créer ou d’entreprendre à plus grande échelle, il est vivement conseillé de faire appel à lui sauf si vous avez de réelles connaissances en la matière. Non seulement parce qu’avec son expertise, il vous fera gagner du temps, mais aussi parce qu’avec son expérience, il sera à même de gérer les aléas du chantier.

Si le bien concerné par les travaux se situe en zone dite sensible (zone de sauvegarde d’un monument historique, par exemple), le recours à un maître d’œuvre devient inévitable, à défaut d’être obligatoire. Des études techniques, historiques ou scientifiques sont en effet parfois nécessaires avant tout travail. Grâce à ses connaissances et son carnet d’adresses, le maître d’œuvre saura vous proposer les meilleures solutions et les entreprises les plus à même d’intervenir.

Tarif d’un maître d’oeuvre

Les honoraires d’un maître d’œuvre sont compris entre 8 % et 12 % du montant des travaux. Une somme non négligeable, certes, mais qu’il faut considérer comme un investissement et la garantie de travaux sans galère.

Comment trouver le bon maître d’œuvre ? Le bouche-à-oreille reste l’un des meilleurs moyens. N’hésitez donc pas à solliciter votre entourage et vos amis et à vous enquérir de leurs bons plans.

3- Définissez bien ce que vous voulez

Avant d’entreprendre des travaux, lisez, feuilletez des magazines spécialisés, allez sur Instagram, sur notre compte Facebook, bref, renseignez-vous, établissez un plan précis de ce que vous voulez et assurez-vous de la faisabilité de votre projet. Cela vous permettra de vous affirmer face aux artisans et professionnels, et de prévenir toute déception ultérieure.

Cuisine sur mesure en bois
Cuisine sur mesure en bois

L’idéal est de constituer un dossier complet, rassemblant les éléments indispensables, comme des photos, des articles, des notices de mise en œuvre et des descriptifs de ce que vous désirez. Gardez en tête que c’est vous LE patron !

En cas de besoin, vous pouvez vous faire aider par un architecte ou un décorateur d’intérieur pour les travaux de finitions.

4- Un devis détaillé assorti d’un échéancier

Avant toute prestation de travaux, quel qu’en soit le montant, il est recommandé d’établir un devis. Ce document devra être le plus clair et détaillé que possible, afin d’éviter toute déconvenue par la suite. Il doit être daté, signé par les différentes parties, l’artisan et le client, et comporter la mention « devis reçu avant l’exécution des travaux ».

Exemple de devis reçu pour une demande de poele à bois
Exemple de devis reçu pour une demande de poele à bois

Le devis doit inclure les éléments suivants : date et durée de validité de l’offre ; nom, raison sociale, forme juridique et adresse de l’entreprise ; numéro RCS ou Siren, numéro individuel d’identification à la TVA ; nom et adresse du client ; date de début et durée estimée des travaux ; description précise de chaque prestation, en quantité et en prix unitaire ; prix de la main d’œuvre ; éventuels frais de déplacement ; modalités de paiement, livraison et exécution du contrat ; procédures de réclamation ; somme globale à payer HT et TTC.

Planning des Travaux

En plus du devis, nous vous recommandons de dresser un calendrier précis du chantier, comprenant un échéancier avec les dates de début et de fin d’intervention de chaque professionnel. Plus le devis sera détaillé, plus vous aurez d’arguments à faire valoir en cas de litige. Ne validez donc jamais ce document dans l’urgence. Prenez le temps de le relire avec soin.

D’un point de vue légal, un devis, en tant qu’estimation des travaux par un professionnel, est assimilé à une offre de contrat. En revanche, le client n’est pas tenu de signer avec le professionnel qui a rédigé le devis.

Il est conseillé de contacter plusieurs artisans et de faire établir plusieurs devis avant de faire son choix.

En principe, le devis est gratuit, mais rien n’empêche un professionnel de le faire payer, notamment en cas de déplacement ou d’études approfondies.

5- Suivre pas à pas l’évolution du chantier

Pour vous assurer du bon avancement des travaux et du respect des consignes données, il est indispensable d’effectuer des visites d’inspection du chantier, régulières, mais aussi inopinées, à tout moment de la journée. De cette façon, vous pourrez contrôler la conformité des travaux réalisés, empêcher d’éventuelles malfaçons et vérifier que le calendrier est tenu.

Si la visite ne doit pas être trop longue, sous peine de devenir fastidieuse et perturber le déroulement du chantier, n’hésitez toutefois pas à vous montrer méticuleux. Si vous constatez le moindre élément suspect (un carreau mal collé, des raccords de placo mal exécutés, une mauvaise installation électrique), tirez immédiatement la sonnette d’alarme afin que le maître d’œuvre et l’artisan puissent corriger le tir au plus vite. Ne laissez jamais une situation se détériorer. Un suivi pas-à-pas de l’évolution du chantier permettra d’éviter que la facture finale ne s’alourdisse.

Si vous n’avez pas le temps et que vous avez demandé à un maître d’oeuvre de suivre votre chantier, il est quand même important d’essayer de vous rendre sur place de temps en temps. Cela évite la plupart des problèmes.

Réagissez rapidement

Si votre chantier traîne en longueur et que les ouvriers se font rares, sans que la météo soit en cause, il faut au plus vite contacter le maître d’œuvre et l’entrepreneur pour fixer un rendez-vous et rappeler les impératifs de l’échéancier. Au besoin, vous pourrez renégocier le devis.

Petit conseil : n’arrivez jamais à une rencontre sans vous être préparé au préalable. Appuyez-vous sur le devis qui a été accepté par les différentes parties ainsi que sur les textes de loi pour affronter les artisans et entrepreneurs, lesquels sont certainement plus habitués que vous à ce genre de situation. Vous pourrez ainsi argumenter plus facilement et éviter de vous faire « balader » avec des phrases toutes faites, du style « personne ne fait jamais comme ça », « c’est normal, ça rentrera dans l’ordre après », « cela nécessite plus de temps », « faites-moi confiance, c’est moi le professionnel » ou « c’est mon métier, ma p’tite dame ».

Si vous constatez un défaut, réagissez rapidement

 

En cas de modifications

Si le professionnel doit réaliser des travaux complémentaires non prévus dans le contrat initial, vous devrez rédiger et signer un avenant au devis afin de vous protéger juridiquement. Si des modifications ont été réalisées sans votre accord, vous êtes en droit de vous opposer au paiement.

Une autre question peut se poser : quid si le montant final des travaux dépasse celui inscrit dans le devis ? Par exemple, si le prix des matières premières ou matériaux a fait un bond entre la signature du devis et leur achat par le professionnel. Vérifiez dans un premier temps si votre devis fait référence à une quelconque clause de révision des prix. Si tel est le cas, le professionnel est dans son bon droit et pourra revoir sa facture à la hausse. Vous pourrez toujours tenter de négocier, mais sachez qu’il ne fait, la plupart du temps, que répercuter les hausses de prix pratiquées par ses propres fournisseurs.

Dans le cas inverse, adressez-lui un courrier de réclamation en recommandé avec avis de réception. S’il refuse d’entendre vos arguments, restez ferme et menacez de saisir la Direction de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes.

6- Factures : au fur et à mesure

Si vous avez bien suivi nos conseils, vous avez établi concomitamment à la rédaction de votre devis un échéancier des travaux et factures à acquitter. En matière de paiement des professionnels et artisans, il n’existe aucune règle, tout est affaire de négociations, mais nous vous conseillons de ne pas verser plus de 30 % du montant global des travaux en début de chantier.

Puis étalez les paiements en fonction de l’avancement des travaux. Vous conserverez ainsi un moyen de pression à l’égard de l’entrepreneur ainsi qu’un matelas de trésorerie pour faire face à d’éventuelles malfaçons et travaux supplémentaires à faire exécuter par un autre professionnel.

Le solde à réception des Travaux

Il est recommandé de payer le solde à la réception des travaux. Mais avant de signer le chèque, il est indispensable de faire un dernier tour du propriétaire, avec, si besoin, l’aide du maître d’œuvre, pour vous assurer que tout est en ordre. Au moindre doute, faites procéder à une expertise additionnelle et à des travaux rectificatifs si nécessaire. Listez tous les points défaillants sur un document, que vous prendrez le soin de dater, de signer et de faire signer par l’artisan. Vous réglerez la totalité des travaux uniquement quand tous les défauts auront été réparés.

7- Les voies de recours à votre disposition

En cas de non-respect des délais d’exécution ou de malfaçon, la première chose à faire est de contacter l’entrepreneur pour obtenir des explications de sa part. Tentez un accord à l’amiable. Vous pouvez vous faire assister du maître d’œuvre qui a supervisé le chantier ou d’une association de consommateurs. Vous pouvez aussi, dans l’hypothèse de travaux réalisés par un artisan, contacter la Chambre des métiers pour vous épauler.

En cas de retard significatif, vous pouvez mettre en demeure le constructeur de terminer les travaux avec pénalités de retard par simple envoi d’une lettre recommandée avec avis de réception. Des modèles de courrier sont disponibles sur le site Internet de l’Institut national de la consommation (https://www.inc-conso.fr). Si le constructeur ne donne pas suite, vous devrez saisir l’établissement garant du constructeur.

Dans tous les cas, vérifiez si votre devis comporte des pénalités de retard. Si c’est le cas, vous pouvez brandir cette menace pour obtenir une exécution plus rapide des travaux.

Le site services-public.fr regorge d’informations utiles sur les formalités à respecter lors d’un chantier, les assurances et garanties à utiliser en cas de difficultés.

Bon à savoir : toute personne qui fait réaliser des travaux par un tiers doit souscrire une assurance construction dommages-ouvrage. Elle permet d’être remboursé de la totalité des travaux de réparation des dommages couverts par la garantie décennale en cas de sinistre, et cela sans attendre une décision de justice.

Besoin d’aide ?

Si vous avez une question, un problème ou pour tout autre raison, contactez-nous : contact@prix-travaux.net